Err

Télescope Cassegrain Kepler GSO 150mm f/12

Kepler
(Code: KE409)
425,00 €
10000g
En Stock
Paiement 100% sécurisé

Monético CIC Paiement, Paypal, Paiement en 3 fois sans frais.

Livraison express

Retrait en magasin, Colissimo, Chronopost, Transporteur (palette). France et Europe

Notre magasin

Du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 19h.

Le samedi, de 9h à 12h et de 14h à 18h

Notre savoir-faire

Toute l'expérience d'Optique Unterlinden

à votre service

  • Instrument parfait pour le planétaire
  • Pur réflecteur (pas de chromatisme, dépôt de buée)
  • Mise en température plus rapide que les tubes fermés (Mak/SCT)
  • Léger et compact
  1. Tout savoir sur le télescope Kepler Cassegrain 152mm

    Le fabricant taïwanais GSO étend sa gamme de télescopes (Dobson et RC) avec désormais une gamme de Cassegrains "purs". Disponibles aux diamètres de 150, 200 et 254mm à f/12, ils offrent plusieurs avantages par rapport aux traditionnels Schmidt-Cassegrain et Maksutov pour les passionnés d'observations planétaires et du ciel profond. La compacité, seulement 5.5kg, rend le 152mm compatible avec les montures de type EQ5 pour l'imagerie planétaire.

    Avantage de la formule Cassegrain

    L'absence de lame de Schmidt évite en effet le dépôt de buée, réduit sensiblement le temps de mise en température et permet d'avoir, comme pour les Newtons, un télescope "100% réflecteur". Les SCT sont en effet désignés sous le terme catadioptrique car constitués d'éléments réfléchissants (miroirs + une lame de Schmidt, équivalente à une lentille). Ce dernier aspect permet aux Cassegrains "purs" d'être adaptés à la photographie sur tout le spectre (au-delà du visible) et particulièrement en infrarouge. Le taux de transmission lumineuse est aussi plus élevé... à 99% au final ! en l'absence d'éléments réfractants et par la présence de traitements diélectriques.

    cassegrain_kepler_1520f12_01.jpg
    Télecope Cassegrain Kepler 152mm f/12

    Le contraste, piqué de l'image est aussi augmenté par l'absence d'une lame de Schmidt ou d'un ménisique. L'obstruction centrale est similaire (à 38% seulement 14.8% en surfacique). Les modèles Kepler/GSO disposent d'un miroir primaire parabolique et d'un secondaire hyperbolique ce qui réduit le coût de fabrication par rapport aux Schmidt-Cassegrain. De nombreux baffles internes sont présents pour limiter les réflexions parasites. Les miroirs sont en Quartz, matériau reconnu pour sa faible dilatation thermique (ce qui permet de conserver plus longuement la même mise au point, malgré les variations de température externe).

    Performances en visuel et imagerie

    Un télescope de 152mm de diamètre collecte 625x fois plus de lumière que l'oeil humain soit une luminosité 1.7x équivalente à celle d'un Newton de 114mm. C'est donc un diamètre intéressant pour débuter dans l'observation du ciel profond! Galaxies, nébuleuses, amas globulaires et ouverts, comètes : toutes les plus brillantes merveilles célestes sont accessibles. Des centaines d'objets peu lumineux sont ainsi à la portée de ce 150mm dont la résolution de 0.78" secondes d'arc permet de distinguer de surprenants détails. Il démontrera toute sa puissance dans un ciel sombre, à l'aide d'oculaires de grandes focales (supérieures à 35mm) et grands champs apparents délivrant les plus faibles grossissements.

    cassegrain_kepler_152f12_06.jpg
    Vue arrière du télescope Cassegrain Kepler 152mm f/12

    Grâce à un rapport d'ouverture intermédiaire à f/12, Le Kepler Cassegrain 6" est aussi parfaitement adapté à l'observation des surfaces planétaires :

    • Saturne dévoile ses anneaux d'une étonnante manière et laisse entrevoir des détails pourtant situés à des milliards de kilomètres tels que des bandes nuageuses de part et d'autres de son équateur ainsi que la fameuse division de Cassini. La première vision est souvent un choc, les observations suivantes sont toujours plaisantes tant la "planète aux anneaux" est fascinante
    • Jupiter, la plus grande planète du système solaire, entourée de ses satellites galiléens est encore plus riche de détails atmosphériques permettant même de voir, avec un peu de pratique, la célèbre Grande Tâche Rouge. Le Soleil de part sa proximité nous laissent entrevoir de nombreux et très fins détails. Notre étoile observée à travers un filtre spécialement conçu est souvent parsemée de tâches solaires facilement identifiables. Dans les moments de faibles turbulences atmosphériques il est même possible d'y distinguer la granulation solaire. Zones de petites tailles (à l'échelle solaire) bouillonnant à la surface du Soleil.
    • La Lune observable dans des zones de fortes pollutions lumineuses donne l'impression, surtout à l'aide d'une tête binoculaire d'être survolée. Montagnes, mers, vallées et cratères lunaires sont tellement beaux et nombreux qu'il vous faudra plusieurs années pour tous les apprécier.

    Le domaine de prédilection de cet instrument sera aussi la photographie planétaire. Avec un rapport de focale à f/12, il permet d'obtenir facilement des clichés spectaculaires de la Lune. En utilisant une Barlow x2 voir x3 le Cassegrain Kepler 152mm permet de dévoiler à l'aide d'une caméra vidéo à courtes poses et haute fréquence de prise de vues (type ZWO) de très fins détails sur Jupiter et Saturne..

    Avantages mécaniques

    Le tube optique est métallique et s'adapte sur votre monture à l'aide d'une queue d'aronde classique type Vixen. Pour éviter le shifting (inclinaison du miroir primaire lorsqu'il est déplacé par une molette de mise au point) le miroir primaire est fixe... la mise au point s'effectue à l'aide d'un porte-oculaire Kepler Crayford 2" placé à l'arrière de l'instrument. Grâce à une démultiplication 10:1, la netteté s'obtient très facilement et précisément en visuel à faibles et forts grossissements. Plusieurs allonges de différentes longueurs au format M90 permettent d'adapter une grande variété d'accessoires (renvoi-coudé 50.8mm, tête binoculaire, roue à filtres, diviseur optique, caméra CCD/CMOS...). Niveau chercheur la plupart sont compatibles grâce au sabot de fixation Kepler/GSO présent sur l'instrument.

    Galerie d'image

    Jupiter le 30 mai 2019
    La faille de Hadley le 1 avril 2019 par Frédéric Lamagat (Lot, France)
    Réalisation avec un télescope Kepler Cassegrain 200mm f/12 et une caméra Toupcam 178mm.
    (photo utilisée avec autorisation de l'auteur)
  2. Caractéristique Télescope Kepler Cassegrain 152mm
    Formule optique Cassegrain
    Diamètre utile 152mm
    Longueur focale 1836mm
    Rapport F/D 12
    Miroir primaire Parabolique en Quartz (SiO2)
    Miroir secondaire Hyperbolique en Quartz - Diamètre 50mm
    Aluminure Taux de réflectivité à 96% avec protection Quartz (SiO2)
    Obstruction centrale 38% (taille du support du secondaire 58.5mm)
    Système de mise au point Crayford 2" avec démultiplication 10:1
    Porte-oculaire Coulant double standard : 2" (50.8mm) et 1.25" (31.75mm) - Course 41mm
    Bafflage 8 baffles biseautés
    Dimensions Longueur 52mm (avec le porte-oculaire replié) x Largeur 180mm
    Poids 5.5kg
    Backfocus 157.2mm à l'arrière de focuseur 2"
    Queue d'aronde Mâle type Vixen incluse
    Filetage de montage M90x1 mâle - 1 bague de 50mm de longueur et 2 bagues de 25mm
    • 1 tube optique seul Cassegrain Kepler/GSO 152mm f/12
    • 1 porte-oculaire Crayford 2" avec démultiplication 10:1
    • 1 queue d'aronde mâle inférieure type Vixen
    • 1 bague d'extension 50mm filetage M90
    • 2 bague d'extension 25mm filetage M90
    • 1 sabot de fixation pour chercheur (chercheur non-inclus)
  3. Mode d'emploi

    Mode d'emploi des Cassegrains Kepler/GSO Télécharger